Pour son bien-être, stérilisez votre chat !

Bruxelles compte plus de 141.000 chats. Une population féline en extension qui pose problème, tout d’abord pour les chats eux-mêmes.
Bruxelles Environnement lance une campagne de sensibilisation pour encourager les Bruxellois à stériliser leur chat. 
  • Une croissance explosive 
Un couple de chats a, en moyenne, jusqu’à 8 chatons par an. Après un an, cela peut donner quelque 25 petits couples de chats. Et cinq ans plus tard, le premier couple et tous ses descendants auront donné naissance à… 5.000 chatons. Si on n’y prend garde, la reproduction des chats produit une véritable explosion démographique !
  • Abandon, maltraitance, euthanasie, …
De très nombreux chatons sont abandonnés dans des refuges animaliers dans lesquels il n’y a pas assez de place pour garder tous les animaux. Leur trouver une nouvelle famille n’est pas possible pour tous. Résultat ? En 2014, 45% des chatons qui ont été déposés en refuge ont dû être euthanasiés. En 2015, c’est 37% des chats accueillis qui ont subi ce triste sort. La stérilisation permet d’éviter une telle situation.
  • Et Minou? C’est pour ton propre bien ! 
Une campagne a donc été lancée afin de pousser les Bruxellois à faire stériliser leurs chats, chattes et chatons. Trois matous en sont les acteurs principaux sur fond d’affiches et de flancs de bus et trams de la STIB. Portant masques ou bois de rennes, ils tentent de se déguiser pour échapper à la stérilisation. Mais pas d’échappatoire ! Désolé minou, la stérilisation c’est pour ton propre bien !
  • On en parle au journal… des chats 
La campagne se décline sur les réseaux sociaux dans le journal des chats, fabriqué par des chats pour les chats. L’information circule dans la communauté féline bruxelloise.
  • La stérilisation améliore le bien-être animal 
Un chat stérilisé vit plus longtemps et est en meilleure santé. Après la stérilisation, les félins sont aussi moins agressifs. Résultat ? Moins de nuisances sonores la nuit, moins de bagarres avec leurs congénères et donc moins de blessures qui peuvent s’infecter. Les femelles stérilisées ont beaucoup moins de risques de développer une tumeur mammaire ou une infection utérine et les piqûres contraceptives peuvent favoriser ces affections, ce qui n’est pas le cas d’une stérilisation permanente.
  • Une obligation légale 
Depuis 2014, tous les chats doivent être stérilisés, identifiés et recensés avant d’être vendus ou adoptés. Cette obligation vaut également pour les particuliers qui vendent ou donnent des chats ou des chatons. Quoiqu’il en soit, et contrairement  à certaines idées bien ancrées, la stérilisation, indolore, est tout simplement une preuve d’amour envers votre chat…
Source: Brussels Environnement
Advertisements

Réagissez, postez votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s