Adieu en grande pompe à Miss Chiwa, célèbre chihuahua de Sambreville

Décédé jeudi dernier aux cliniques vétérinaires à l’âge de onze ans et demi des suites de ses chaleurs, le célèbre chihuahua de Sambreville, Miss Chiwa, a eu droit à une véritable cérémonie religieuse.

537880_452867108120698_1489828298_n

Cette chienne et leurs maîtres, Sylvana et Josse, étaient notamment connus pour leurs nombreux passages dans des émissions de télévision. Miss Chiwa l’était également pour ses participations à plusieurs événements caritatifs au profit des « Gamelles du Cœur » et pour avoir été le modèle de marques pour accessoires canins.

La cérémonie, pour le moins inhabituelle et surréaliste, s’est déroulée ce mercredi après-midi en l’église St-Victor d’Auvelais, devant une septantaine de personnes, dont la majeure partie était venue accompagner de leurs toutous. Parmi elles, des proches mais également des gens issus d’autres provinces qui ont rencontré le couple grâce à une même passion : les chihuahuas.

“Nous ne sommes pas présents pour célébrer des funérailles mais bien pour montrer notre soutien lors de la perte d’un être chère. Nous voulons partager notre sympathie et compassion avec Sylvana et Josse. Il y a un apprivoisement qui fait qu’un animal peut être amené à occuper une place importante dans une vie. On retiendra notamment de l’histoire merveilleuse de Miss Chiwa que sa notoriété a servi à venir en aide à des animaux qui n’ont pas eu la même chance qu’elle”, commentait le curé Françis Lallemand.

939920671_B975351012Z.1_20150422195803_000_GHU4CK818.1-0

Cette cérémonie, le prêtre l’a souhaitée très simple. Avec une minime connotation religieuse. Au programme : des discours, la lecture d’un passage de l’Evangile et un autre du Petit Prince de Saint-Exupéry, en référence au Petit Prince qui dit adieu au renard ou encore l’offrande, dont les dons seront entièrement remis à l’association St-Vincent de Paul d’Auvelais qui vient en aide aux plus démunis.

Non sans verser quelques larmes, la maîtresse du chihuahua lui a rendu en dernier hommage par un petit discours.

Elle est rentrée dans ma vie il y a six ans, et dans celle de Josse après le décès de sa maman, il y a onze ans et demi. Elle l’a sauvé de l’alcool et des ponts. Alors qu’il demandait de l’aide à ses amis, Josse n’a trouvé de l’aide qu’auprès de ce petit chien.

1286058480_B97339866Z.1_20130421203006_000_GG2MEUGM.1-0

Malgré ce dernier au revoir, Josse et Sylvana ne voient pas leur futur sans le chien de leur vie. Sa dépouille n’était d’ailleurs pas présente à l’église. Et pour cause.“Nous avons décidé de la faire empailler pour l’avoir à nos côtés. Nous avons tout de même prévu de reprendre un nouveau chihuahua”.

Le prête assume cette cérémonie : 

Cette cérémonie, le prêtre Francis Lallemand a pris la décision de l’organiser et il l’assume. Même si elle risque de faire pas mal de bruit.

« Il y en a à qui ça plaît, et d’autres à qui ça ne plaît pas. C’est comme ça. Lorsque Sylvana et Josse sont venus me parler, j’ai été surpris. Puis, j’ai accepté en remettant toutefois les points sur les i. Il n’était pas question de faire des funérailles et de mélanger une célébration homme/femme avec celle d’un animal. Je n’ai donc aucune crainte quant à une éventuelle remarque de l’évêque car je ne pense pas avoir sali les funérailles chrétiennes. »

En acceptant de réaliser cette cérémonie, Francis Lallemand a peut-être ouvert la porte à d’autres demandes de ce genre. Peut-être se réaliseront-elles dans d’autres églises belges. Mais lui l’affirme : c’était la première et sans doute la dernière.

« C’est la détresse de ses propriétaires et la notoriété du chien qui m’ont fait accepter mais il faut pouvoir aussi dire stop. Et puis, j’ai une parole du pape en tête qui a récemment dit que l’Église devait s’ouvrir aux périphéries. Cet événement était l’occasion de rencontrer ce public. Mais le but n’était pas d’amener certaines personnes à la foi chrétienne. »

Et lorsqu’on lui demande ce qu’il faut réellement penser d’une telle cérémonie pour un animal, le prêtre a une réponse facile mais pas dénuée de tout fondement.

« Lorsque j’entends certaines personnes dire qu’elles reçoivent plus d’amour de leur chien que des humains, ça, c’est interpellant. »

« Ce sont des pompes d’amour »

Jean-Michel Balthasar est un proche de Josse et Sylvana. Originaire de la région liégeoise, cet homme de 50 ans vient en aide aux chiens des SDF. Passionné par les chihuahuas depuis longtemps mais n’en possédant un que depuis septembre 2014, il a fait connaissance avec le couple via les réseaux sociaux.

« Je m’étais rendu au mariage de Miss Chiwa et de Genzo. Mais c’est la première fois que je me rends à une cérémonie religieuse. Je suis venu pour eux pour deux raisons. La première est qu’ils ont utilisé leur chien pour une bonne cause. La seconde est qu’ils ont essuyé beaucoup de critiques après être passés dans différentes émissions ou dans la presse. »

Si ces critiques ont été émises, c’est notamment parce que Sylvana et Josse en faisaient sans doute trop. « C’est parce qu’on se focalise sur la race. Cependant, je suis d’accord qu’il faut laisser vivre un chien. Je préfère voir le mien courir dans la forêt que de le mettre dans une poussette… »

Maître de John depuis quelques mois, Jean-Michel comprend parfaitement ce qui a poussé le couple de Sambrevillois à s’attacher autant à leur chienne. 

« Le chihuahua est une véritable pompe d’amour. Il choisit son maître et va automatiquement vers lui. Le mien, par exemple, vient toujours sur moi lorsque je suis couché. Toujours du côté gauche, jamais à droite. À croire qu’il veut venir sur mon cœur. »

1658119878_B975322170Z.1_20150418090404_000_GBD4BQJ1E.1-0

Source : La Dernière Heure/La D.H.
Advertisements

Réagissez, postez votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s