Après les tiques, si on parlait des puces ?

20110113045916hondkat_advantageSuite à votre demande, à la suite de l’article relatif aux tiques, nommé « Les tiques: une super astuce pour les enlever !« , nous allons ici, partager notre truc contre les puces !

Que vous soyez le maître d’un chien, d’un chat, d’un hamster, d’un rat, d’un lapin, cet article va vous intéresser, quelque que soit la grosse bébête qui partage votre vie…. Et si nous parlons de grosses bébêtes, c’est parce que nous allons parler ici, de petites bébêtes, de ces petites bestioles que sont c’est saleté de puces !!!

Petit comme une puce… .

Les puces sont des parasites courants qui vivent sur le corps de nombreuses espèces animales, dont l’homme. Dans les habitations, les chats et les chiens sont les hôtes primaires des puces, mais, en l’absence d’animaux de compagnie, les humains peuvent souvent devenir des hôtes secondaires. Une puce femelle peut pondre 25 œufs par jour, pour un total d’environ 800 œufs pendant toute la durée de sa vie. Bien que les puces se nourrissent généralement plusieurs fois par jour à même leur hôte, elles peuvent survivre plusieurs semaines sans prendre de nourriture. Les adultes quittent généralement leur hôte après s’être nourris, tandis que les œufs, les larves, ou les nymphes peuvent demeurer sur les animaux de compagnie.

Seules les puces femelles piquent, et leur piqûre provoque, à la surface de la peau, la formation d ‘une petite tâche rouge, qui démange. En perçant la peau avec ses pièces buccales, la puce inocule un liquide salivaire qui empêche le sang de son hôte de coaguler. L’irritation est causée par la réaction du système immunitaire de l’hôte aux substances présentes dans les sécrétions salivaires de la puce.

Les différents stades :

– Œuf: après chaque succion de sang (repas), les femelles pondent de 4 à 8 œufs ronds (coque lisse, couleur blanchâtre, de texture collante) qu’elles déposent sur le corps de leur hôte. Comme les œufs tombent facilement, ils s’accumulent fréquemment dans le matériel de couche, la boîte, ou la niche de l’animal domestique.

– Larve: au bout de quelques jours, sort de l’œuf, une larve en forme de ver, de très petite taille, velue et de couleur blanchâtre, à l’exception de la tête qui est brunâtre. A ce stade, la larve évite la lumière et est sensible aux variations d’humidité et de température. Elle se nourrit de débris organiques, de dépouilles larvaires et du sang séché se trouvant dans les excrétions des puces adultes. La larve peut survivre jusqu’à deux cents jours dans des conditions défavorables et se déplacer sur des distances allant jusqu’à 30 cm par minute. La larve s’enroule autour de l’objet le plus proche, souvent les fibres d’un tapis, ce qui lui évite d’être victime de l’aspirateur.

– Nymphe: la larve se recouvre de poussières, de fibres, de grains de sable, et de débris organiques et, sous ce revêtement, elle se tisse un cocon avec la soie fournie par ses glandes labiales. Dans cet abri, la larve, d’abord blanche, brunit de plus en plus et se métamorphose en adulte.

– Adulte: la puce adulte est un insecte de couleur brun foncé ou brun rougeâtre dont la taille varie de 1 à 4 mm de longueur. Son corps, comprimé de chaque côté, lui permet de se mouvoir aisément entre les poils ou la fourrure de son hôte. Elle est démunie d’ailes, mais ses pattes postérieures, robustes, sont bien formées pour le saut (pouvant atteindre 20cm verticalement et parfois plus de 40 cm horizontalement). Les épines groupées par séries sur les pattes aident la puce à s’accrocher fermement à son hôte. La puce adulte peut rester enfermée pendant plusieurs mois dans son cocon, jusqu ‘à ce que des conditions propices, comme une augmentation de la température et des concentrations de dioxyde de carbone, favorisent son émergence. Les vibrations produites par la présence d’un hôte peuvent également stimuler sa sortie de l’enveloppe nymphale. Cette sensibilité aux vibrations explique pourquoi les puces vivant dans des maisons inhabitées deviennent actives dès l’arrivée d’humains ou d’animaux de compagnie.

puces2

Comment se débarrasser de puces ?

Traiter votre animal, sans traiter votre habitat ne sert à rien ! Il est donc important, en plus d’un traitement approprié, de bien aspirer votre logement mais également la couche (panier, niche, sac, coussin, …) de votre animal de compagnie.

Il existe pas mal de produits en vente en animalerie et/ou en pharmacie, aussi bien en utilisation préventive qu’en gamme de désinfection.

Avant toute chose, il est important de savoir qu’il y a 2 grands groupes dans ce genre de produit: les produits insectifuges et les produits insecticides.
Un produit dit insectifuge est un répulsif , tandis que le produit insecticide à la propriété de tuer les insectes, les larves et/ou les œufs ! Voici quelques types de produit:

Le spray: pas très pratique, ayant une odeur souvent désagréable, laissant un aspect gras aux poils, il fonctionne relativement bien si on a bien calculer le nombre de pression nécessaire par rapport au poids de l’animal. Par contre, cela est très pratique pour la niche, la couche, le panier, le lieu préféré de son animal de compagnie.

Les pipettes:
Ce type de produit est très pratique, il s’applique directement sur la peau du cou. Ce produit à action prolongée propose une très large gamme en fonction du type d’animal et de son poids.

Les colliers:
Les colliers ont l’avantage de durer plusieurs mois mais leur action est surtout située autour du cou, hors, les puces aiment se balader partout.

Les comprimés:
Nouveau sur le marché en Europe, les comprimés ont l’avantage d’agir sur tout le corps mais le gros désavantage de devoir être ingurgité par l’animal, ce qui n’est pas toujours évident et ils n’agissent que contre les puces…..
Par contre, en un laps de temps excessivement court, le produit agit ! En plus ou moins 2h, toutes les puces sont quasiment mortes !!!! De plus, ce type d’administration serait particulièrement bien toléré par les animaux ayant eu des réactions allergiques aux autres types de produits.

Les injections:
Présentant les mêmes propriétés que les comprimés, la facilité d’administration en plus ! Là encore, le temps de protection est comme les colliers, plus longs, votre animal est ‘couvert’ jusqu’à 6 mois.

Quelque soit le type de produit utilisé, n’oubliez pas (hormis pour les colliers et les injections) qu’il faut répéter les applications comme indiqué dans la notice (à savoir pour la majorité, hors colliers et injections, chaque mois).

Aussi, veuillez toujours faire le choix du traitement à appliquer sur votre animal de compagnie en accord avec votre vétérinaire !!! D’ailleurs, certains produits comme les comprimés, les injections, certaines pipettes, ne sont délivrés que sur prescription vétérinaire.

Maintenant, pour diverses raisons (âge, poids, maladie, allergie, …), il n’est pas toujours possible de donner à votre animal en traitement comme décrit ci-dessus, c’est pourquoi, nous voulions partager avec vous, cette astuce que nous avons pratiquée et qui a eu des résultats plus qu’étonnants!!!!!!!!

Nous avons eu deux petits chats, Bowie & Witch, en famille d’accueil, qui avaient à peine 3 semaines. Bowie allait plutôt bien, tandis que Witch était plus faible…. Tout deux étaient infestés de puces !!! Mais vu leurs poids (moins de 300gr) impossible de leur administrer un traitement !!!

Après réflexion, nous nous sommes lancé dans des bains, en utilisant un shampooing doux pour bébés que nous avons dilué avec de l’eau vinaigrée, puis, nous les avons peigné avec un peigne anti-poux !!!

Cela fonctionne merveilleusement bien, qu’on se le dise !!!! Il faut savoir que le vinaigre est un produit naturel !

Il est important de procéder à ce genre de ‘truc’ si vous ne pouvez pas traiter votre animal car malheureusement, Witch, le chaton le plus faible des 2 n’a pas survécu…. Les conclusions du vétérinaire ont été qu’il a été trop ‘sucé’ par les puces qui recouvraient l’entièreté de son petit corps…. Les puces lui ont pris trop de sang, l’ont affaibli jusqu’à ce qu’il en meurt…..

Regardez la couleur de l’eau lors du 1er bain…. Avec le flash, cela parait plus brun que le rouge réel, mais cela peut vous donner une idée…..

1184959_10151663882912426_141184555_n

En ce qui concerne Bowie, après plusieurs bains/shampooings au vinaigre, elle a pris du poids et a pu, ensuite, avoir un traitement anti-puces prescrit par la vétérinaire !!!! Et pour la petite histoire, cette jolie petite ‘puce’, coule maintenant des jours heureux après avoir été adoptée par une famille super !!!!!!!

Rédigé par Snatchy ~ Source: http://www.allomouss.com/ & http://sante-medecine.commentcamarche.net/
Advertisements

5 responses to “Après les tiques, si on parlait des puces ?

  1. La couleur de l’eau sur la dernière photo est impressionnante ! L’utilisation des produits naturels est à préconiser pour le bien-être de l’animal. Merci pour cet article fort instructif 🙂

    J'aime

  2. Ping : Le beau temps arrive… Les puces aussi !!! | Kitkat & Co·

Réagissez, postez votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s